Dates à retenir

30 janvier 2018 dernier jour de soumissions de propositions au comité d'organisation : geopoint@univ-avignon.fr
15 mai 2018changement de tarification pour les frais d'inscriptions au colloque Géopoint 2018


Appel à Communications

Élaborer des connaissances, les publier dans des revues spécialisées, développer des méthodes et des outils toujours plus complexes et performants, que l’on souhaite être "d’aide à la décision", constitue le quotidien du chercheur en sciences de l’espace. Au risque de fonctionner en vase clos, voire d’être inutile, cette activité scientifique doit obligatoirement se doubler d’un regard réflexif pour s’interroger :
  • sur les modalités contemporaines de la production des connaissances au sein des sciences de l'espace, en particulier sur le rôle croissant que peuvent y tenir les citoyens,
  • sur l'appropriation et l'utilisation concrètes de ces connaissances aussi bien par les citoyens que par les élus décideurs,
  • sur les contributions effectives de ces savoirs spatiaux à la définition des projets politiques et à la construction de la citoyenneté ; les dynamiques récentes de la géographie des votes, en Europe et aux États-Unis illustrant plus que jamais la relation fondamentale entre espace et politique.
Souhaitant contribuer à ce regard distancié et décentré, Géopoint 2018 a pour objectif d'explorer autour de trois champs de questionnement les modalités de production et d'utilisation des savoirs spatiaux et leurs interactions avec le politique.

1. Quelles places respectives pour le citoyen, l'expert et le chercheur dans la production de connaissance au sein des sciences de l'espace ?

Le questionnement vise ici à savoir qui produit aujourd'hui ou pourrait produire des connaissances au sein des sciences de l'espace. En plus, ou à côté de la recherche "traditionnelle" universitaire, existe-t-il de nouvelles modalités de production des savoir et savoir-faire en sciences de l'espace ? L'expérience et/ou l'expérimentation, largement prônées par les financeurs de la recherche, peuvent-elles être des moyens de production de connaissances généralisables ? À côté des "professionnels de la profession", le citoyen, le mili...

Lire la suite...